À quoi sert une orthèse ?

Qu’est-ce qu’une orthèse ?

L’orthèse est une aide qui sert à compenser un problème articulaire ou musculaire. Elle fournit ce qu’on pourrait appeler un service de soutien qui prévient ou corrige une déformation ou encore qui facilite un mouvement. On peut acheter des orthèses en magasin ou les faire faire sur mesure. Les orthèses de cheville et de pied sont les types les plus courants d’orthèses. Ils sont utilisés dans une grande variété de situations et fabriqués dans plusieurs styles différents. La configuration du dispositif comprend des sangles souples en plastique dur et ajustable. Le dispositif retient la cheville et le pied en place tandis que les sangles permettent une certaine liberté de mouvement pour que le patient soit à l’aise.

Dans quel(s) cas l’utiliser ?

Les orthèses peuvent être utilisées pour corriger une difformité ou pour traiter des problèmes persistants tels que les contractures musculaires, les faiblesses musculaires, les pertes de contrôle musculaire ou des pertes musculaires. L’appareil stabilise le membre afin que le patient puisse jouir d’une plus grande liberté de mouvement. Les chevilles foulées, les tendinites et les accidents similaires peuvent être traités avec une orthèse de cheville pied. Une orthèse peut également être utilisée après une chirurgie pour apporter un soutien.

Comment est-elle fabriquée ?

La première étape de fabrication d’une orthèse est d’abord un examen complet fait par un orthésiste. Ce professionnel scrute et ausculte le patient. Après quelques manipulations qui permettent de jauger de la mobilité tout en identifiant les faiblesses ou les douleurs, l’orthésiste se tourne vers des instruments sophistiqués pour mesurer le membre en question sous tous ses angles.

Pour que l’orthèse fonctionne correctement, il est nécessaire de l’ajuster au patient pour confirmer son ajustement et pour vérifier son confort et sa résistance à l’usure. L’orthèse n’est pas conçue pour être un instrument de torture surtout que la douleur, l’inconfort et les limitations de mouvement déraisonnables ne sont pas censés se produire.