Sensation membre vs prothèse

Le cerveau est la tour de contrôle du corps humain. Il nous permet de rêver, de parler, de penser, mais aussi de saisir, de porter, de marcher, de courir… Il envoie et reçoit des informations via notre système nerveux, présent dans tout notre corps.

 

 

Les sensations :

Nous sommes majoritairement constitués de deux bras, deux jambes, dix doigts et dix orteils. Parfois, un problème de santé, une maladie ou un accident, peut nous faire perdre l’un de nos membres, aussi utile qu’il soit. Notre cerveau identifie le problème et se met en alerte. Il ne comprend pas, n’assimile pas, pourquoi notre corps est incomplet, pourquoi il ne ressent plus le toucher, la mobilité… Il ne reçoit plus de signaux de ce membre disparu, hormis peut-être une douleur que l’on nomme douleur fantôme.

 

 

Une solution :

La prothèse. Elle est un dispositif artificiel servant à remplacer ou suppléer un membre abîmé ou perdu. Elle permet au patient de retrouver une mobilité, une sensation, une articulation pour l’aider au quotidien et elle permet aussi à améliorer sa santé. Les neuroprothèses vont encore plus loin, puisqu’elles permettent, grâce à un raccord aux terminaisons nerveuses, d’envoyer des messages à notre tour de contrôle, comme la sensation du toucher, la mouvance, mais aussi des gestes avec grande précision.

 

 

Il est évident que le cerveau a besoin de toutes ses connexions, il a besoin de diriger, de ressentir et de contrôler un corps avec tous ses membres. Le monde de la santé a réalisé plusieurs études qui permettent de démontrer qu’il ne fait pas la différence entre un membre réel et une prothèse, pour lui les deux, sont identiques. Cela lui permet de continuer à fonctionner quasiment normalement, sans anomalies. Une prothèse, n’est-elle pas la solution, pour toutes personne amputée et meurtrie, de se donner une nouvelle chance, de saisir, porter, marcher et courir ?