Qu’est-ce que la RAAC ?

Se faire hospitaliser pour la pose d’une prothèse n’est jamais une chose facile d’autant plus que la récupération post-opératoire semble parfois douloureuse voire pénible pour certains patients.

Désormais, la récupération améliorée après chirurgie (RAAC) constitue un dispositif novateur permettant aux patients de sortir de l’hôpital plus rapidement et de regagner plus facilement leur forme d’antan. Notamment suite à la pose d’une prothèse.

 

Un accompagnement complet du patient

La récupération améliorée après chirurgie est une prise en charge innovante et se développe dans de nombreux domaines chirurgicaux notamment en chirurgie gynécologique, digestive, thoracique et orthopédique.

La récupération améliorée après chirurgie démarre bien avant l’opération chirurgicale puisque l’équipe médicale explique au patient le déroulement de son opération et contribue à soulager son anxiété ou sa crainte vis-à-vis de son intervention. Bien encadré, le patient reçoit une liste relative à la préparation des affaires et à la prise en charge.

L’équipe médicale est composée de professionnels de ville comme le médecin traitant, le kinésithérapeute et l’infirmier libéral ainsi que de professionnels hospitaliers notamment le chirurgien, l’ergothérapeute, les infirmiers, les kinésithérapeutes et l’anesthésiste.

De plus, le chirurgien et l’anesthésiste sont présents pour mettre en œuvre une stratégie opératoire qui soit douce et peu douloureuse grâce à des gestes chirurgicaux moins invasifs pour éviter de toucher aux organes ou aux tissus et une anesthésie moins longue pour un réveil plus facile.

Une récupération favorisée après la pose d’une prothèse

Le but est donc de bien prendre en charge le patient et l’aider à reprendre ses activités habituelles en moins de temps possible.

Par conséquent, la récupération améliorée après chirurgie favorise une réduction de la douleur et du stress sans oublier les complications post-opératoires. Ainsi, le patient se sent entouré physiquement et psychologiquement et cela l’aide considérablement à se rétablir plus vite et à retrouver son autonomie.

Désormais, il s’agit d’un dispositif qui commence de plus en plus à s’étendre en France compte tenu des bienfaits et des résultats concluants observés. Nous espérons que la RAAC sera adoptée par tous les professionnels de la santé et pourra se mettre en place dans tous les hôpitaux français