Prothèses personnes âgées

La première prothèse oculaire réalisée en 3D

La prothèse oculaire est un dispositif médical qui se plaque sur les tissus recouvrant le globe restant ou l’implant et elle est maintenue par les paupières. Pour la première fois dans l’histoire de la médecine moderne, un patient britannique, Steve Verze âgé de 47 ans est devenu le premier à recevoir une prothèse oculaire en 3D. C’est l’hôpital ophtalmologique Moorfields Eye Hospital, à Londres, qui a réalisé l’opération chirurgicale.

La prouesse technologique

De nos jours, l’impression 3D joue un rôle important dans le domaine médical et avec l’avancée technologique cette technique ne se limite plus à la fabrication de prothèses de membres ou dentaires.

Désormais, d’autres membres du corps humain sont réalisables. L’un des grands avantages des greffes à partir des prothèses 3D réside dans leur temps de fabrication. Jusqu’ici la réalisation d’une prothèse oculaire en acrylique demandait beaucoup de travail minutieux, elle est surtout longue à réaliser. D’autant plus que cette technique nécessite une intervention lourde et invasive, surtout pour les enfants.

Quant à l’impression 3D, elle requiert aussi un niveau professionnel qualifié mais cette technique réduit la charge du travail. Ainsi, les prothèses oculaires deviennent plus accessibles. Le Moorfields Eye Charity précise que plus de 8 millions de personnes dans le monde ont une prothèse oculaire, à la suite d’une malformation, d’une maladie ou d’un accident. Cette nouvelle technique pourrait être une véritable révolution pour la plupart des personnes qui ont perdu un œil.

Un œil réaliste en 3D est désormais possible !

Dans un premier temps, l’œil de Steve Verze a été scanné pour s’assurer que les deux yeux soient identiques. Un scan non invasif de 2,4 secondes qui a permis de parfaitement capturer l’œil sain et l’orbite. Une fois la numérisation effectuée, le fichier associé a été confié à un service d’impression 3D.

Lors d’une interview, le patient explique « J’ai besoin d’une prothèse depuis que j’ai 20 ans, et je me suis toujours senti complexé à ce propos. »

L’objectif premier de cette opération est là encore d’améliorer le parcours du patient en lui offrant un œil plus réaliste et c’est possible grâce à l’avancée technologique. La prothèse oculaire en 3D a beaucoup d’avantages. En plus de la réduction des délais de fabrication, le faux œil semble très naturel car il laisse passer la lumière sur toute sa profondeur. En effet, visuellement parlant, on ne voit pas la différence avec l’œil naturel.