L’histoire de la prothèse

Depuis le commencement, l’homme cherche à améliorer ses conditions de survie et à apporter du confort à son quotidien. Avec les combats et les guerres que l’humanité a connu au fil des siècles, les hommes de science ont fait de leur mieux afin de mettre en place des dispositifs qui aident ceux qui ont perdu une partie de leur corps à continuer leur vie dans les meilleures des conditions.

 

La prothèse à travers le temps

Pour reprendre la définition exacte, une prothèse est “un dispositif implanté dans l’organisme pour suppléer un organe manquant ou pour restaurer une fonction compromise.” En effet, dès la Préhistoire, à cette époque nous ne parlions pas encore de prothèse mais plutôt d’une canne ou d’une béquille de fortune, qui accompagnait ceux qui ne peuvent plus rester debout par eux-même et pour remplacer un membre manquant ou défaillant.
Il y a déjà 3000 ans, les égyptiens ont mis en place leur première prothèse d’orteil en bois, elle a été trouvée par des archéologues sur une momie. Cet orteil, fait de cuir et de bois, présente une charnière. Les recherches ont montré que cette prothèse imite le fonctionnement de l’articulation et permet la marche à pied-nu. La première trace de prothèse de jambe a été retrouvée en 1885 en Italie.
Au Moyen ge, une prothèse de combat a été créée, un homme s’est fait amputer de l’avant-bras droit, a passé une partie de sa vie avec un couteau en guise de prothèse. Au fil des années, les techniques d’amputation ont évolué, le chirurgien français Ambroise Paré a mis en place de nouvelles techniques chirurgicales.

 

L’essor de l’industrie de la prothèse

Il faut savoir que l’essor de l’industrie de la prothèse et son esthétisme a évolué lors des deux guerres mondiales. Les combats infligent des dégâts aux corps des combattants, par conséquent, le nombre d’amputés et de blessés a augmenté. Il a donc fallu innover rapidement pour répondre aux besoins des soldats et des vétérans. Avec l’avancée technologique et le monde moderne, l’univers paramédical a su se développer et s’ouvrir sur plusieurs horizons, il est possible et très simple de remplacer une dent, perdue ou arrachée. Faites sur mesures, les prothèses oculaires facilitent aussi la vie des hommes, elles peuvent êtres plus au moins mobiles et suivent le mouvement de l’œil.
De nos jours, le principe reste le même, le but premier est la substitution d’un membre ou d’un organe manquant. Les technologies et les matériaux utilisés ont beaucoup évolué. De nouvelles mesures entrent en jeu : un meilleur confort, une assistance électronique, des prothèses plus légères, plus résistantes, plus performantes et des fois moins chères grâce à l’impression 3D.