L’évolution des prothèses pour le visage

Une brésilienne âgée d’une cinquantaine d’années, Denise Vicentin, a perdu un œil et une partie de la mâchoire suite à un long combat contre le cancer.

 

 

Un long parcours

 

Évidemment, madame Vicentin complexait et cela faisait 30 ans qu’elle se battait contre une tumeur de la face, le cancer et des opérations reconstructives sans succès. Heureusement, la clinique de Sao Paulo a pu lui trouver une solution. Depuis mars 2018, une réelle prise en charge médicale s’est mise en place pour reconstruire lentement son visage.

 

Pour arriver à un tel résultat, les chercheurs de l’Université Paulista ont pu compter sur l’aide des smartphones et des imprimantes 3D avec lesquels ils ont réussi à reproduire des expressions faciales servant de modèle pour les prothèses en silicone. Cette méthode a été rapide et peu coûteuse. La prothèse est ainsi adaptée au visage de la personne au centimètre près.

 

Depuis 2015, 50 patients ont pu tester cette innovation créée par le Dr Salazar et ses collègues. Une revue professionnelle canadienne de référence leur a consacré une publication.

 

 

Une innovation technologique

 

Ces dernières années, on a vu les techniques 3D se retrouver au cœur des innovations médicales et chirurgicales. L’un des superviseurs du Dr Salazar, Luciano Dib, a alors eu l’idée de se lancer pour réaliser des prothèses visage.

 

En 2018, Denise Vicentin a subi une série d’interventions pour lui implanter des tiges en titane et prendre des photos grâce à un smartphone. Ces photos ont ensuite permis à créer un modèle numérique en 3D. Le but était de lui faire un visage symétrique avec le côté gauche resté intact. La prothèse a même dû imiter la couleur des yeux de Denise.

 

Au total, la fabrication des prothèses visage prend 12 heures. Un smartphone, un ordinateur et une imprimante 3D ont suffi pour réaliser cet exploit. La prothèse a ensuite été posée avec l’aide d’aimants.

 

Madame Vicentin retrouve peu à peu confiance en elle, mais le parcours est encore long. Elle doit désormais reconstruire ses lèvres et sa mâchoire.

Quant au Dr Salazar, il espère pouvoir réaliser plusieurs dizaines de prothèses visage cette année.