Les prothèses de main

Les prothèses de main remplacent cette partie du corps qui n’est plus efficiente à cause de la douleur, d’une usure ou en remplacement de ce membre supérieur. Il existe diverses sortes de prothèses pour les mains.

 

Prothèses esthétiques

Les prothèses esthétiques sont, essentiellement, en silicone et peuvent se personnaliser en agissant sur leur teinte. Elles se rapprochent, autant se faire que peut, du grain de peau de la personne à équiper. Les prothèses esthétiques peuvent être des prothèses partielles de main ou des prothèses totales (pour la main complète).

Elles peuvent se mouler en se basant sur la main opposée ; on obtient ainsi une copie parfaite.

Il est également possible de choisir parmi divers modèles existants. Le choix s’opère en prenant en compte la taille, la forme et la couleur.

Les prothèses de main sont recouvertes d’un gant. Il peut être en PVC coloré qui résiste bien à l’usure. La couleur du gant se décline en une vingtaine de coloris.

Le gant peut aussi être en silicone, très résistant aux salissures, d’apparence naturelle et au nettoyage facile. Il est, par contre, assez fragile.

Les prothèses esthétiques basiques ne sont pas articulées. Cependant, il est possible de leur adjoindre une articulation qui permet de plier les doigts à 90° afin de pratiquer certaines activités, taper sur le clavier d’un ordinateur, par exemple.

 

Prothèses de main myo électrique

Les prothèses myoélectriques sont utilisées pour les personnes qui sont amputées de la main. Elles confèrent une grande autonomie. Le patient peut ainsi contrôler ses mouvements comme pour une vraie main.

Les prothèses myoélectriques fonctionnent grâce à des électrodes, qui sont en contact avec la peau, qui canalisent l’influx nerveux émis par le cerveau et transmettent ce signal au moteur situé dans la main. Ce moteur réalise le mouvement demandé via une pile installée dans la prothèse.

On trouve aussi des articulations mécaniques du poignet sur lesquelles se fixe une main myoélectrique. Cet équipement permet le maintien du poignet dans une seule position.

Ce système permet aussi à la main d’effectuer des mouvements de rotation : paume dirigée vers le haut ou bien vers le bas.