prothèse lego

La prothèse en Lego d’Hand Solo

En plus des constructions de maquettes d’avions ou de bateaux, qui aurait cru que les Lego pouvaient aussi avoir des applications dans le domaine de la santé ? C’est ce qu’a démontré David Aguilar, un jeune homme de 18 ans né sans avant-bras droit. Il s’est construit lui-même une prothèse fonctionnelle et articulée à l’aide de ces briques colorées et de fil de pêche. Découvrez son incroyable histoire.

Un prototype prometteur

Né en Andorre en 1999, David Aguilar est atteint du syndrome de Poland, une malformation rare qui le prive de son muscle grand pectoral et de son avant-bras du côté droit. Parfois victime de moqueries de la part de ses camarades, il élabore dès l’âge de neuf ans sa première prothèse. Il utilise pour cela ses jouets préférés, les Lego. Cependant, les briques utilisées n’étaient pas assez solides. Neuf ans plus tard, il réitère l’expérience en utilisant cette fois des Lego Technic, une gamme de pièces adaptées aux constructions perfectionnées. C’est une réussite : le modèle, articulé grâce à du fil de pêche, lui permet de réaliser des gestes simples du quotidien et de porter de petits objets. Il est même suffisamment résistant pour lui permettre de faire des pompes !

Un avenir tout tracé

Le jeune homme, surnommé « Hand Solo » en référence à Star Wars, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Après son premier modèle baptisé MK1, il s’est attaqué à la création d’un deuxième prototype plus perfectionné, MK2. Équipé d’une batterie en remplacement du muscle du bras, il est plus maniable et peut soulever des objets plus lourds. Son travail a attiré l’attention du monde de la santé et de diverses institutions. L’Université internationale de Catalogne lui a d’ores et déjà offert une bourse pour qu’il puisse étudier dans le domaine de la bio-ingénierie. David Aguilar a pour projet professionnel de concevoir des prothèses pour aider les personnes handicapées ou victimes de guerre.