realité augmentée prothèse genou

Point sur le projet FollowKnee

Des genoux artificiels créés sur imprimante 3D et des chirurgiens opérant grâce à des casques de réalité augmentée, tel est le projet FollowKnee ! Le CHU de Brest et l’INSERM sont à la tête de cette étonnante idée. Une véritable révolution dans le domaine de la santé. Le budget alloué à cette innovation est conséquent, 24,5 millions d’euros pour rendre cette opération plus simple. Sept partenaires privés et publics rejoignent l’aventure FollowKnee afin de commercialiser d’ici 5 ans la prothèse de genou connectée.

 

 

Un nombre croissant de prothèses de genou

 

En France, le nombre de prothèses de genou est croissant. En 2016, 80.000 opérations ont été recensées et une augmentation de 600 % est à prévoir d’ici 2030. L’épidémie d’obésité, le vieillissement et l’excès de sport sont à l’origine de cette forte croissance.

Le projet FollowKnee intégrera des capteurs aux articulations crées par imprimante 3D. De plus ces nouvelles articulations seront conçues sur-mesure pour chaque patient. Des casques de réalité virtuelle révolutionneront la pose par les chirurgiens. Les patients pourront être des personnes âgées, mais aussi des plus jeunes qui souhaiteraient continuer une activité sportive.

 

 

Prévenir les infections et améliorer le suivi post-opératoire

 

Les capteurs intégrés de FollowKnee permettent de récolter des données en direct via Bluetooth. Une éventuelle infection post-opératoire ou un défaut mécanique pourront ainsi être détectés précocement et traités au plus vite. Ces capteurs réduiront alors les risques de rejet et d’une seconde chirurgie. Ils garantiront plus de sécurité pour le patient. Celui-ci visualisera directement les informations récoltées sur son smartphone. Il transmettra les renseignements collectés à son kinésithérapeute afin d’améliorer la prise en charge post-opératoire, et à son chirurgien si nécessaire. C’est une avancée majeure qui améliorera grandement la rééducation du patient et sa santé.

 

 

Les premiers essais cliniques de FollowKnee

 

Avant la commercialisation de cette prothèse connectée, un essai clinique doit être mené sur 250 patients. D’ici 3 ans, 220 patients bénéficieront d’articulations artificielles imprimées. 30 patients quant à eux testeront les mini-capteurs intégrés aux articulations. Afin d’avoir un suivi prolongé dans le temps, les patients seront choisis jeunes. Le rayonnement national et international de cette avancée dynamisera d’autant plus la région de Brest et créera une quinzaine d’emplois.