douleurs fantômes

Le phénomène du « membre fantôme »

Le membre fantôme est l’appellation qui caractérise les personnes ayant perdus un membre et qui ressentent toujours des sensations dans le dit membre. En effet, selon une étude sur la santé publiée par Scientific Reports en Octobre 2018, 75 % des personnes amputées d’un membre, seraient capables de bouger volontairement leur membre fantôme sans intervention extérieure ! Ce phénomène est encore difficilement inexplicable. Les chercheurs tentent pourtant de clarifier le phénomène et penchent sur une ré-innervation musculaire miracle qui aurait lieu sans chirurgie reconstructrice, ou sur une réhabilitation du cerveau qui serait en mesure de s’adapter après la perte d’un membre. La vérité c’est qu’il reste encore beaucoup de recherches à effectuer sur la question. En effet, il existe encore trop peu d’éléments de réponse à ce jour pour expliquer ce phénomène de manière rationnelle et scientifique.

Les douleurs fantômes

Il découle chez la plupart des personnes ayant perdu un membre, une sensation très désagréable au niveau du membre disparu. Les personnes touchées par ce phénomène ressentent ce que l’on appelle des « douleurs fantômes ». Ils ressentent toujours des sensations dans leur membre fantôme et s’imaginent que ce dernier est toujours intact et qu’ils peuvent plier les doigts ou faire des rotations du poignet dans le cas d’un bras amputé par exemple. En effet, le cerveau envoie des signaux de douleurs pour combler l’absence de ce membre qui est à priori « anormale ».

Ces douleurs fantômes peuvent se manifester par des crampes, des sensations de brûlure ou encore des douleurs électriques, dans la partie du corps attenante au moignon. Quoi qu’il en soit, ces douleurs peuvent être très désagréables pour les personnes amputées qui souffrent d’un mal-être en plus de la perte de leur membre. Il en va de leur santé physique et morale. Heureusement, il existe à ce jour des opérations chirurgicales qui consistent à rebrancher les nerfs aux muscles du moignon. Cependant, ces opérations nécessitent beaucoup de rééducation et présentent parfois des complications.

Une autre solution ?

Des chercheurs spécialisés dans la santé expérimentent actuellement une autre solution qui serait visiblement moins contraignante. En se basant sur l’étude publiée par Scientific Reports, des roboticiens, médecins et neurobiologistes ont mis au point un prototype qui exploite le phénomène du membre fantôme. En effet, à l’aide d’une prothèse intelligente, reliée à un ordinateur, les sujets expérimentaux amputés d’un bras, réussissent à reproduire des mouvements avec la prothèse grâce à des électrodes posées sur les muscles concernés.

L’ordinateur est capable d’identifier les activités musculaires du patient et de les retransmettre à l’aide de la prothèse du bras. Une prouesse qui ne nécessite aucune intervention chirurgicale, aucune rééducation et très peu de familiarisation. Cette prothèse du bras qui n’est encore qu’à l’état expérimental, pourrait s’avérer être à l’avenir la solution idéale !